http://www.lyondecale.com/Byday/?p=1585

« THE LYINC », LE MONDE ENTIER S’Y RETROUVE !

(Crédit Photo : Denis CHAUSSENDE / LYINC)

« Welcome. Please come in. This way. »

Un bar dans une ambiance feutrée. Une musique jazzy. Des fauteuils en velours rouges. Et une hôte d’origine Suédoise. Vous n’êtes pas dans un épisode de Blake et Mortimer mais au Lyon International Club, « The Lyinc », pour les intimes. Ce club multiculturel créé en 2010 vient de s’offrir un lieu en plein cœur de Lyon, place de la bourse, pour accueillir ses membres dans des conditions exceptionnelles.


(Crédit Photo : Denis CHAUSSENDE / LYINC)

400m² avec des salles de réunion, une immense salle de réception, une salle de jeux et un bar lounge, donc. Dit comme ça, ça fait saliver. En direct, c’est encore mieux. Du coup, vous allez me demander : « comment devient-on membre ? » Bonne question, vous êtes doués. Prenez un Brandy, je vous raconte.

« The Lyinc » est un club de rencontre (mais culturelles attention, je vous connais). Ce n’est pas un club d’affaires, mais si vous avez un prototype de fusée type Espadon à vendre, personne ne vous empêche d’en parler autour d’un Scotch. L’absence de lieu dédié à l’accueil des étrangers à Lyon a poussé 25 entreprises et écoles privées à fonder le club sur le modèle Anglo-Saxon. Aujourd’hui, cette association loi 1901 compte 106 membres issus de 25 nationalités différentes. Pas mal pour un début.

Pour faire partie du cercle de privilégiés et profiter du lieu ouvert depuis le 3 septembre, deux conditions principales, pas plus. Que vous soyez étrangers ou Français, il vous faudra parler Anglais couramment quoiqu’il arrive. En effet, le Français et l’Anglais sont les deux langues du club. Autrement dit, si vous parlez comme moi, avec un niveau de 4ème, c’est foutu. Ensuite, il vous aurez besoin de deux « parrains », l’entrée se fait par cooptation ce qui complique un peu les choses. Enfin, n’oublions pas le détail de la cotisation : comptez 1100 euros pour les artistes ou universitaires, 2200 pour les membres « corporate » (issus d’une entreprise), en gros.


(Crédit Photo : Denis CHAUSSENDE / LYINC)

En résumé, il faut : un profil international, des connaissances au sein du club et un peu d’argent devant soi. Bon pour moi, c’est raté à tous les niveaux, mais peut être que pour vous…

Il faut dire qu’une fois intégré, on vous bichonne. Anna WILLIATTE, manager du club, est très attentive au bien être des membres, et ça fait du boulot. En se basant sur les profils, les envies ou les propositions de ces derniers,Anna organise des tonnes de choses, en permanence. Activités en famille, brunchs, jeux, conférences économiques ou culturelles, relaxation, massages, yoga, manucure (surtout pour les filles quand même), tournois de golf ou de pétanque, ballades découverte dans la région, etc… etc…

C’est d’autant plus chouette que conjoints et enfants sont les bienvenus. Et même si vous souhaitez uniquement venir vous détendre au bar après le boulot, ça vaut le coup, et le lieu reste ouvert autant que possible les soirs, dans la limite du respect du voisinage, auquel Anna tient beaucoup. D’après elle, « The Lyinc » peut accueillir jusqu’à 300 personnes, voire plus, sachant qu’il est fortement improbable que tous les membres se donnent rendez-vous le même jour place de la bourse.

Voilà donc un club select mais pas trop, qui fait du bien à l’image de Lyon, « by jove » !

Martin LAFFAY